Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Le club/Les locaux/Nos anciens locaux au camp E

Nos anciens locaux au camp E

23/08/2009 - Lu 140598 fois
Jusque fin décembre 2001, le club disposait de 2 pièces, une salle d'eposition de 16m² et une salle d'activité de 22m², mis gracieusement à notre disposition par le L.R.B.A. de Vernon, dans un bâtiment situé sur une zone appelée le camp E.

La salle d'expo.

La salle d'exposition avait pour objectif de présenter des bacs régionaux aux visiteurs occasionnel et surtout de satisfaire la créativité des membres. C'est dans cette salle qu'était effectuée la maintenance des poissons, en fonction de leurs origines.


Les bacs présentés :
le lac Malawi (600 litres)
 le lac Tanganyika (450 litres)
 le lac Victoria (250 litres)
 l'Afrique de l'ouest (250 litres)

 <l'Amérique du sud (450 litres)
 l'Amérique centrale (450 litres)
 l'Asie du sud est (180 litres)

 

L'eau de mer a été essayée pendant quelques temps, mais faute de membres motivés, il céda sa place au bac centre américain.

La salle d'activité

Comme son nom l'indique, c'était dans cette salle qu'étaient réalisées toutes les activités du club : bricolage, réunions, stockage et naturellement, reproduction.

Les bacs de reproduction et de grossissement ont été réalisés par les adhérents. Ils était composés de bacs comportant des séparations intérieures, et/ou des bacs reliés entre eux par un tuyau PVC, fonctionnant sur le principe des vases communicants. Chaque batterie était installée sur un rayonnage mi-lourd de 4m de long sur 3 niveaux. Le rayonnage étant composé de 2 éléments de 2 mètres, il a été implanté une filtration par décantation par élément et par niveau, soit 6 décantations pour 6 batteries.
Le volume d'eau était d'environ 1 500 litres répartis dans 25 bacs de 30 à 120 litres. Toute la partie inférieure, d'un volume de 450 litres était destinée au grossissement des poissons, le reste étant destiné à la reproduction.

Durant les derniers mois d'utilisation, 6 bacs de 100 litres et un bac de 360 litres complétairent cette installation, du matériel étant stocké dans une salle qui nous était prêtée. Cela devenait plutôt serré.

Les bacs de l'ancienne salle d'expo

Le bac Malawi

Le bac Malawi, installé dans nos anciens locaux était le plus gros, avec un volume de 600 litres (200x60x50). Ce bac était visibe sur 2 face, l'unne donnant sur la pièce voisine occupée par d'autres activités du CSADN.

La filtration, d'un débit nominal de 2800 l/h était assurée par un bac à décantation extérieur de 60 litres (LxHxP=50x60x20), situé sur le côté de l'aquarium. L'aspiration s'effectuait sur le principe des vases communicants avec un tuyau PVC. L'eau y circulait horizontalement à travers de la mousse Polyester (mousse à Matelas) avant d'être refoulée à l'autre extrémité de l'aquarium.

 

Le bac (saison 99-00)


Le bac Tanganyika

Comme pour les lac Malawi et Victoria, ce bac était essentiellement peuplé de Cichlidés. L'aquarium installé disposait d'un volume de 450 litres (150x60x50).

La filtration, d'un débit nominal de 1000 l/h était assurée par un bac à décantation intérieur, situé au fond à gauche de l'aquarium. L'aspiration s'effectuait dans l'angle de la glace latérale gauche du bac et la face avant du filtre. La circulation de l'eau s'effectuait horizontalement à travers de la mousse Polyester (mousse à Matelas) avant d'être refoulée à l'autre extrémité de l'aquarium.

 


Le bac Victoria

L'aquarium, de fabrication maison, disposait d'un volume de 240 litres (LxHxP=123x40x50). Ces dimensions ont été définies par le support qui l'abritait.

La filtration était réalisée par un bac de décantation, lui-aussi fabriqué par les adhérents, d'un volume de 48 litres (LxHxP=30x40x40). Celui-ci était placé à coté de l'aquarium et fonctionnait sur le principe des vases communicants décrits dans la rubrique "La technique". Le débit de la pompe de refoulement était de 1000 l/h. Une partie de la décantation, maintenue libre, avant la masse de filtration permettait de recueillir temporairement les alevins.


Le bac Ouest africain

Sur le plan de la construction, le bac et la filtration, de fabrication maison, étaient identiques au bac régional présentant le lac victoria; soit un volume de 240 litres (LxHxP=123x40x50) défini par le support qui l'abritait.

La filtration était réalisée par un bac de décantation, d'un volume de 48 litres (LxHxP=30x40x40). Placé sur la droite de l'aquarium, il fonctionnait sur le principe des vases communicants, avec un débit de 1000 l/h.


Le bac sud-américain

Le bac sud américain, d'un volume de 450 litres (1m50x0.5m et 0,6m de hauteur) présentait des espèces en grande partie originaires du bassin amazonien.

 

La filtration était réalisée dans un bac de décantation interne de fabrication maison, à circulation d'eau horizontale. L'aspiration s'effectuait dans un angle du bac sur toute la hauteur, ensuite, l'eau traversait les masses filtrantes avant d'être renvoyée de l'autre coté du bac à l'aide d'une pompe de 1000 litres de débit.


Le bac centre-américain

L'aquarium était agencé dans un bac d'un volume de 450 litres (LxHxP = 150x60x50cm). La filtration, d'un débit de 1000 l/h, était assurée par une décantation de 60 litres (LxHxP = 50x60x20) située à coté de l'aquarium, sur le principe des vases communiquant.


Le bac de l'Asie du Sud-Est

Cet aquarium, d'un volume de 180 litres (LxPxH=85x51x42 cm) présentait la faune et la flore du sud est-asiatique, dans un milieu non spécifique d'un des nombreux biotopes de la région.

Sur le principe général de la plupart des bacs du club, la filtration était assurée par un bac de décantation externe de 40 litres, placé à droite de l'aquarium. L'aspiration s'effectuait par un tuyau PVC selon la règle des vases communicants. L'eau circulait horizontalement à travers les masses de filtration avant d'être refoulée dans le bac à l'aide d'une pompe de 1000l/h.

Les Commentaires

3 commentaires - Montrer | Rédiger
Article précédent : News letterArticle suivant : Océanie et Nouvelle Guinée
Vous êtes ici : Accueil/Les Dossiers/Le club/Les locaux/Nos anciens locaux au camp E